mirroir readonly du Gitit wiki.evolix.org (attention, ne rien commiter/merger sur ce dépôt) https://wiki.evolix.org
You can not select more than 25 topics Topics must start with a letter or number, can include dashes ('-') and can be up to 35 characters long.

4.9 KiB

Cette page a été importée automatiquement de notre ancien wiki mais n’a pas encore été révisée.

Principe de fonctionnement

SNMP (pour Simple Network Management Protocol) est un protocole qui permet la supervision d'équipements réseau (serveurs, routeurs, switchs...). Il utilise le protocole de transort UDP sur le port 161.

Il se base sur 3 éléments :

  • Le manager (ou superviseur) : Il centralise tous les données qu’il collecte sur les nœuds ;
  • Les nœuds sont les équipements informatiques à superviser ;
  • Les agents sont des démons qui tournent en permanence sur les nœuds pour répondre aux requêtes du manager.

Toutes les données qu’un agent fournit sont référencés dans une MIB, accessible grâce à un OID. Une MIB (Management Information Base) est une base de données dans laquelle les informations sont classées sous forme d’arbre. Chaque information est alors accessible par son OID (Object Identifier), qui est en fait le chemin hiérarchique de l'élément. Par exemple, 1.3.6.1.2.1.2.2.1.2 est l’OID ifDescr qui est la chaîne de caractères décrivant une interface réseau.

Le protocole SNMP peut également être utilisé pour modifier des valeurs dans la MIB (donc plus seulement superviser, mais administrer).

Du point de vue de la sécurité, la version 3 du protocole permet d’utiliser une communauté (utilisé comme mot de passe) pour pouvoir lire ou écrire dans la MIB.

Mise en place

Le principe est d’installer sur toutes les machines un agent SNMP (SNMPD = NET SNMP Agent) Et sur le poste de contrôle du réseau, on installera un client/manager SNMP destiné à recueillir les informations des agents SNMP...

                 ,-- (SNMP) ---> Agent 1
Client/manager <---- (SNMP) ---> Agent 2
                 `-- (SNMP) ---> Agent 3
                     ...

Configuration de l’agent

Par défault, snmpd n'écoute que sur 127.0.0.1. Cela peut se changer dans le fichier /etc/default/snmpd :

SNMPDOPTS='-Lsd -Lf /dev/null -u snmp -I -smux -p /var/run/snmpd.pid IP'

IP peut même être omis pour écouter sur toutes les interfaces.

Fichier snmpd.conf :

# read-only de tout sur le reseau local
com2sec local 192.168.0.0/16 public
group ROGroup v1 local
view all included .1
access ROGroup "" any noauth exact all none none

syslocation DTC
syscontact Gregory Colpart <reg@gcolpart.com>
/etc/init.d/snmpd restart

Interrogation de la MIB de l’agent

8:~$ snmpget -v 1 -c public routeur system.sysContact.0
SNMPv2-MIB::sysContact.0 = STRING: Gregory Colpart <reg@gcolpart.com>
8:~$ snmpget -v 1 -c public routeur system.sysLocation.0
SNMPv2-MIB::sysLocation.0 = STRING: DTC
$ snmpget -v 1 -c public routeur system.sysDescr.0
SNMPv2-MIB::sysDescr.0 = STRING: Linux routeur 2.4.31-grsec-fw-i386 #1 Tue Aug 23 12:18:10 CEST 2005 i586

OID pour l’uptime = .1.3.6.1.2.1.1.3.0

8:~$ snmpget -v 1 -c public routeur .1.3.6.1.2.1.1.3.0
DISMAN-EVENT-MIB::sysUpTimeInstance = Timeticks: (88640) 0:14:46.40
8:~$ snmpget -v 1 -c public routeur system.sysUpTime.0
DISMAN-EVENT-MIB::sysUpTimeInstance = Timeticks: (102902) 0:17:09.02
8:~$ snmpget -v 1 -c public routeur .iso.org.dod.internet.mgmt.mib-2.system.sysUpTime.0
DISMAN-EVENT-MIB::sysUpTimeInstance = Timeticks: (107510) 0:17:55.10

Affichage des OID system :

$ snmptranslate -Tp -IR system

Lister les interfaces :

8:~$ snmpwalk -OX -c public -v 1 routeur .1.3.6.1.2.1.2

Lister les variables system :

8:~$ snmpwalk -v 1 -c public routeur system

Lister les disques :

snmpwalk -v 1 -c public routeur .1.3.6.1.4.1.2021.9

Lister load :

8:~$ snmpwalk -v 1 -c public routeur .1.3.6.1.4.1.2021.10

SNMPv2-SMI::enterprises = .1.3.6.1.4.1

Lister toutes les variables :

8:~$ snmpwalk -v 1 -c public <IP> .1

Intégration à Nagios

Le plugin check_snmp de Nagios permet de réaliser des requêtes SNMP et d’interpréter le résultat comme étant OK, Warning ou Critical.

Utilisation

Les paramètres les plus utiles du plugin sont :

  • -H : machine à surveiller ;
  • -P : version du protocole à utiliser (1, 2c ou 3) ;
  • -o : OID sur lequel vers la requête ;
  • -u : unité de la valeur de l’OID (utilisé comme suffixe) ;

Définitions des seuils :

  • -w : plage de valeur du résultat (sous la forme "x:y") qui ne sera pas considéré comme un Warning (Les valeurs x et y sont compris dans la plage) ;
  • -c : idem, mais pour le Critical ;

Exemple :

/usr/lib/nagios/plugins/check_snmp -H san -P 2c -o 1.3.6.1.4.1.1714.1.2.1.11.1 -u "failed hard drive" -w "0:0" -c"0:1"

Dans ce cas, le résultat de la requête sera considéré comme OK si il vaut 0, Warning si il vaut 1, et Critical si il est supérieur à 1.